Avez-vous arrêté de faire les choses que vous aimez pour une autre personne ?

La dépendance affective nous coupe souvent de nos envies, de nos passions. Petit à petit, nous arrêtons de faire ce que nous aimons et ce qui nous plaît pour passer plus de temps avec la personne à laquelle nous sommes dépendant.

Plus grave encore, il nous arrive souvent de mettre fin à d’autres relations ou de les négliger. Nous ne vivons plus qu’exclusivement pour une seule personne.

Pourtant vivre une vie exclusivement tournée vers une seule personne n’est pas sain. Ni sur le long terme, ni sur le court terme.

Nous allons voir ensemble une petite méthode pour faire le point sur soi, sa vie et voir ce que nous pouvons faire pour avoir une vie plus équilibrée avec notre partenaire et avec nous-même.

Les désavantages de ne vivre qu’au travers un être unique dans notre vie.

Il y a donc de nombreux désavantages de ne vivre que pour une seule personne et de ne faire que des activités en sa présence. Et surtout de laisser tomber tout ce qui a pu nous passionner par le passé.

Premièrement : Vivre exclusivement pour une personne c’est prendre le risque de se lasser d’elle ou qu’elle se lasse de nous. Au la naissance de la relation, cela peut ne pas se ressentir la passion des débuts étant présente. Mais avec le temps, nous nous connaissons de mieux en mieux, au point de parfois penser que nous avons « fait le tour » de la personne avec qui l’on partage tout. Faire des activités de notre côté, c’est se faire plaisir. C’est aussi avoir des choses à raconter que l’autre n’a pas vécu avec nous. C’est essentiel.

Deuxièmement : Vivre au travers d’un seul être, c’est risquer de se retrouver seul, sans support, si ce dernier vient à nous quitter. Avec un fort sentiment de désespoir qu’on peut se retrouver à devoir affronter seul.

Troisièmement : Ne vivre exclusivement que pour quelqu’un d’autre, c’est se mettre de côté soi-même, sa propre personnalité. Se négliger. Pour avoir une relation saine, il est important d’aussi prendre du temps pour soi, de s’honorer. On ne vit une relation satisfaisante pleinement qu’en la considérant comme une rencontre entre deux etre égaux. Etres qui ont des choses mutuelles à se partager sans que l’un prenne le pas sur l’autre.

Cette personne qui aujourd’hui vous hante, elle n’est pas votre vie.

Prenez le temps de réfléchir et de faire un point sur votre vie. Je vous propose de faire cela de la façon suivante :

  1. Souvenez-vous de votre vie avant votre rencontre. Que faisiez-vous ? Qu’est-ce qui vous passionnait ? Quelles sont les personnes que vous voyiez ?
  2. Prenez le temps de faire un point sur votre vie maintenant. Surtout soyez sincère avec vous-même. C’est important pour aller mieux. Vraiment !! Faites-vous des activités variées ? Comment occupez-vous votre temps libre (à attendre le retour de l’être aimé ou vous arrivez à vous occuper de votre côté ?) Est-ce que vous auriez envie de faire des choses que vous avez pu laissez tomber et que vous faisiez par le passé ?
  3. Si vous remarquez que vous avez abandonné trop d’activités au profit d’une seule personne, prenez la ferme décision de recommencer une activité pour vous dès que possible.

Il est important avant tout de reconnaitre que nous avons négligé des aspects de notre vie qui étaient importants par le passé. Puis, par la suite, de prendre la décision de faire de nouveau des choses qui nous correspondent à nous.

Une relation forte avec une personne n’est pas un mal. C’est quand celle-ci devient exclusive au détriment du reste qu’il faut changer les choses.

Bien sûr, vous pouvez totalement être heureux en ayant une relation forte avec quelqu’un. Mais ne tombez pas dans le piège d’en oublier tout le reste. Il est important avant tout d’avoir une vie équilibrée avec des activités personnelle, en voyant vos amis souvent,…

En plus, cela ne peut procurer que des avantages pour vous. Plus de choses à raconter et partager à l’être aimé, une passion qui sera plus facilement entretenue. En bref, l’exclusivité n’est pas le plan pour vivre une vie heureuse et équilibrée.

C’est l’abus qui nous fait souffrir. L’alcool n’est pas forcément mal à petite quantité mais trop en prendre finit par tuer. Le sport à petites doses est excellent pour la santé, mais à grande chose peut causer des blessures. Se faire plaisir gustativement parlant est de temps en temps agréable mais abuser risque d’entrainer obésité et autres joyeusetés. Pour les relations, c’est pareil. Vivre passionnément pour quelqu’un, c’est vraiment très agréable mais vivre exclusivement pour quelqu’un s’est se rendre malheureux à terme.

Votre mission, si vous le voulez bien, c’est de prendre l’engagement de reprendre une activité qui vous procurez énormément de plaisir à une époque mais que vous avez négligée par la suite au profit d’une relation qui à pris le pas sur le reste.

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis ou racontez vos propres expériences, je serai heureux de prendre le temps de les lire et de vous répondre.

A très vite. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *