Aller au contenu

Blog

S’aimer soi-même pour vaincre la dépendance affective !

La dépendance affective est avant tout le signe de manque d’estime et de confiance envers soi-même. Cela se traduit souvent par un amour excessif envers l’autre. S’aimer soi-même, c’est donc une clé pour sortir de la dépendance affective.




L’estime de soi, la confiance en soi… L’amour de soi j’ai même envie de dire ça s’apprend. Mais du coup… Comment apprendre à s’aimer soi-même me direz-vous ? On va voir ça tout de suite. 😉

Et surtout, n’oubliez pas que sortir de la dépendance affective est un processus qui met du temps. Ces actions ne fonctionneront peut-être pas dans la semaine, ni dans le mois mais je peux vous promettre qu’à terme ça aura un impact bénéfique sur votre vie. 🙂

Lire la suite »S’aimer soi-même pour vaincre la dépendance affective !

L’importance de ne pas rester seul.

Bonjour à tous. Aujourd’hui, nous allons voir pourquoi il est important de ne pas rester seul avec notre dépendance affective. Et, surtout, pourquoi il est important d’en parler.




Ne pas rester seul, c’est essentiel pour sortir de la dépendance affective.

La dépendance affective peut amener à traverser des périodes de douleurs émotionnelles assez intenses. Dans mon cas, j’ai eu énormément de mal à parler de cette souffrance. Entre sensations de culpabilité et avoir l’impression de ne pas être légitime dans ma douleur, c’est vrai que la dépendance affective ne m’a pas fait de cadeau. Et je pense que si vous êtes en plein dedans, vous devez aussi connaitre cette sensation.

Lire la suite »L’importance de ne pas rester seul.

Prenez-vous le temps d’assumer vos besoins ?

Pour cet article rentrons directement dans le vif du sujet : Personne ne peut deviner vos besoins ! Nous sommes les seuls à les connaitre et attendre que les autres y répondent n’est pas une bonne « stratégie ». Les gens ne sont pas télépathes et il est temps d’assumer vos besoins pour aller mieux !





Pourquoi une introduction aussi directe me direz-vous ? 🙂

Lire la suite »Prenez-vous le temps d’assumer vos besoins ?