Les signes de la dépendance affective.

Partager l'article :

La dépendance affective n’est pas forcément simple à repérer. Entre amour passionnel et recherche de fusion, la frontière est parfois floue. Il est, donc, essentiel de bien prendre le temps de repérer les différents signes qui peuvent être la preuve d’une dépendance affective.

Cet article est un complément de cette page qui présente la dépendance affective d’un point de vue plus théorique. Ici, les signes que vous découvrirez, tout au long de cet article, vous permettront de repérer plus facilement si vous êtes vous-même dépendant affectif.

Il est important de noter que la dépendance affective, c’est mettre son propre bonheur entre les mains d’une autre personne. En agissant de cette façon, vous ne vous retrouvez plus maître de votre propre vie. C’est, donc, une question importante à vous poser : suis-je pleinement maître de ma vie ?

En lisant cet article, prenez le temps de bien vous observer. Il est essentiel que vous soyez honnête avec vous-même. Reconnaitre une dépendance affective, chez soi, n’est pas forcément quelque chose de facile. Et, il va vous falloir sans doute du temps avant de bien mettre en avant les différents signes chez vous.

En complément de cet article, vous pouvez recevoir gratuitement un livre numérique. Il vous donnera accès à des astuces supplémentaires pour sortir de la dépendance affective. Il suffit, pour cela, d’aller sur cette page.


Besoin d’un coach pour vous aider à aller mieux ? C’est par ici que ça se passe : https://dependance-affective.fr/coaching 😉


Les différents signes de la dépendance affective.

la dépendance affectiveNous pouvons regrouper en plusieurs catégories les différents signes de la dépendance affective. Si vous êtes dépendant affectif, il est, sans doute, probable que vous soyez concerné par un toutes les catégories. Mais, une ou deux peuvent vous concerner davantage.

Je vais, donc, faire le point sur les différentes catégories. Vous aurez, en plus, la possibilité de vous tester, directement, afin de voir si vous êtes concernés, ou non, par les différents signes. Vous pouvez, en plus, compléter votre lecture de cet article en visitant cette page.

Avant de vous lancer dans la lecture de cet article, prenez de quoi écrire. C’est important pour noter vos propres observations. Ne notez à rien sur ordinateur et prenez une feuille. Ainsi, vous pourrez la garder près de vous, les jours qui viennent, afin de continuer à noter vos observations.

Après quelques jours, vous aurez, sans doute, repéré vos différents comportements et pensées dysfonctionnels. Ce sera le moment de passer à l’action afin de modifier progressivement votre vie. C’est la meilleure manière pour pouvoir sortir de la dépendance affective.

1. Vous avez des comportements excessifs pour l’autre.

Votre but, c’est de vous surpasser pour l’autre. Vous faites en sorte de toujours en faire plus pour que celui-ci vous aime le plus possible. Vous adoptez, donc, des comportements qui peuvent paraître, parfois, excessif aux yeux des autres personnes.

En agissant ainsi, vous avez envie que l’autre soit le plus heureux possible, au détriment de votre propre bonheur. Vous êtes prêt à faire des « folies » pour cette personne. Vous vous surpassez même, sans doute, plus que vous ne l’avez jamais fait pour vous-même.

Mais, petit à petit, vous voulez tellement faire plaisir à l’autre que vous mettez votre propre vie en stand-by. Vous abandonnez vos propres projets, vos relations au profit de cette seule et unique personne. Vous ne pouvez plus quitter votre portable des yeux, au cas où cette personne prenne le temps de vous contacter.

En bref, une relation de dépendance affective comporte une part d’excès. La passion peut aussi entrainer cette façon d’agir pour l’autre. Mais, ce qui est important de retenir, c’est que la dépendance affective entraîne un abandon de notre propre vie, au profit de la vie d’une autre personne.

Les comportements excessifs vous concernent-ils ?

Maintenant, prenez le temps de réfléchir à votre propre vie. Avez-vous l’impression d’agir de façon excessive pour une autre personne. Ou votre relation est-elle plutôt équilibrée, sans excès ? Est-ce que vous faites des « folies » pour une autre personne ?

Prenez le temps, durant les prochains jours, de noter les différents comportements qui peuvent vous paraître un peu démesuré. Listez-les systématiquement. Puis, au bout de quelques jours, regardez si ces différents comportements vous paraissent si excessifs avec le recul.

Vous pouvez, aussi, dès maintenant, prendre le temps de noter différents comportements excessifs que vous avez pu avoir les derniers mois pour une personne. Les différents comportements reviennent-ils souvent ? S’ils sont rares, il est possible que vous ne soyez pas dans l’excès. Il est normal d’agir, de temps en temps de manière démesurée. Il n’est pas normal d’agir régulièrement de manière démesurée pour une autre personne.

Enfin, posez-vous ces différentes questions :

  • Ai-je abandonné des projets ou des relations pour une seule et unique personne ?
  • Est-ce que j’ai l’impression d’être parfois dans l’excès juste pour plaire à une personne ?
  • M’arrive-t-il d’avoir l’impression d’en faire trop pour quelqu’un ?

2. Vous avez des pensées qui reviennent souvent.

croyancesLa dépendance affective, c’est aussi se répéter sans cesse la même chose. Vous avez des pensées en rapport avec des croyances que vous vous êtes construit. Ces différentes pensées sont, non seulement, envahissantes mais elles entretiennent l’image négative que vous avez de vous-même.

Vous pouvez vous dire, par exemple, que sans la personne que vous aimez, vous n’êtes plus rien. Vous faites en sorte de mettre les autres sur un piédestal en ayant ce genre de pensée. L’impression que la vie ne vaut d’être vécu qu’avec une autre personne est omniprésente chez vous.

Vous pouvez, aussi, vous dire qu’il est nécessaire que vous en fassiez plus pour une personne, afin qu’elle vous aime. Vous agissez, sans doute, déjà dans l’excès, comme nous avons vu plus haut, mais, vous avez l’impression que ce n’est pas suffisant pour être aimé.

Enfin, vous avez de nombreuses pensées culpabilisantes. Vous avez, sans cesse, l’impression de faire des choses de travers. Vous avez, même, peut-être, l’impression que si une personne ne se soucie pas de vous, c’est que vous avez fait quelque chose de mal.

Les pensées typiques de la dépendance affective vous concernent-elles ?

Il va maintenant falloir prendre le temps d’observer votre façon de pensée. Si vous êtes dépendant affectif, vous avez, sans doute, de nombreuses pensées négatives vis-à-vis de vous-même. Prenez le temps de noter les pensées qui reviennent le plus souvent.

Vous n’allez pas, bien entendu, noter toutes vos pensées. Mais, vous avez des pensées types qui peuvent revenir constamment en vous. Les repérer est important pour comprendre la raison de votre dépendance affective. Et pour pouvoir, aussi, comprendre l’origine de votre dépendance affective.

Voici une petite liste de différentes pensées que vous pouvez avoir en vous. Prenez bien le temps de voir si vous vous reconnaissez déjà dedans ou si, dans les jours qui viennent, les différentes pensées peuvent vous concerner :

  • Sans l’autre, je ne suis rien.
  • Je ne peux pas vivre sans l’autre.
  • Cette personne est ma raison d’exister.
  • Je dois en faire plus pour cette personne.
  • Je dois faire attention à ce que je dis pour que cette personne m’aime toujours.
  • J’ai, sans doute, fait quelque chose de mal pour que cette personne ne me consacre pas plus de temps.
  • Pourquoi cette personne ne fait pas plus attention à moi ?

3. Vous nourrissez de nombreuses craintes.

Une autre caractéristique de la dépendance affective, c’est de vivre de nombreuses peurs qui peuvent vous paralyser. Les différentes craintes peuvent façonner votre comportement voire vous faire agir de façon non épanouissante. Il est, donc, important de bien repérer les différentes craintes que vous avez en vous, afin d’agir dessus.

Une des premières craintes que vous pouvez avoir, c’est de ne plus être aimé. L’être humain a besoin de nourriture affective et il est normal que vous en recherchiez. Mais, il y a assez peu de chances que vous vous retrouviez sans rien si jamais une personne venez à vous abandonner. Les peurs du rejet et de l’abandon sont rattaché à cette peur primaire de ne plus être aimé.

Vous pouvez, aussi, avoir peur de ne plus rencontrer une personne aussi merveilleuse que celle que vous avez aujourd’hui. C’est normal, la dépendance affective pousse souvent à idéaliser l’autre. Mais, le monde est vaste et il existe de nombreuses personnes extraordinaire, même tout prêt de vous.

Enfin, vous pouvez avoir peur de ne pas être assez bien pour l’autre personne, de ne pas être à la hauteur de la relation. Ce type de peur vous met une pression incroyable et peut vous pousser à agir contre votre propre intérêt. Il y a, encore, ici la peur de ne plus être aimé qui entre en jeu.

Les craintes, de la dépendance affective, vous concernent-elles ?

pervers narcissiqueIl est souvent difficile de reconnaître que certaines peurs peuvent nous concerner. Prenez le temps d’y réfléchir dès maintenant. Posez-vous cette question : est-ce que j’ai peur de ne plus être aimé ? Il est important de commencer par cette question. Prenez bien le temps d’y réfléchir. Cette peur peut prendre des formes différentes selon les personnes.

Est-ce que vous avez l’impression de ne jamais être à la hauteur quoi que vous fassiez ? Ou avez-vous peur de ne pas être assez bien pour l’autre personne. Vous avez, peut-être, une image très négative de vous et ce genre d’angoisse peut être le signe d’un manque de confiance en ce que vous êtes.

Durant les prochains jours, observez vos comportements avec la personne que vous aimez. Est-ce que vos comportements sont motivés par la peur de perdre cette personne ? Ou, alors, est-ce l’amour qui vous pousse à agir de cette façon pour cette personne ? Les deux motivations sont très différentes. Agir par peur de perdre l’autre, c’est de la dépendance affective.

Enfin, durant les prochains jours, prenez le temps de noter les situations qui peuvent vous faire peur. Avez-vous, par exemple, peur d’envoyer un message à une personne qui vous tien à coeur, de peur de la déranger ? Ce sont de petites peurs qui peuvent être le signe d’un très gros manque de confiance en vous. Donc, prenez le temps de bien les repérer.

4. Vous avez de nombreuses émotions désagréables.

Enfin, la dépendance affective entraine de nombreuses émotions désagréables. Il y a une différence fondamentale entre dépendance affective et amour. L’amour ne fait pas souffrir, la dépendance affective si. Si vous vous sentez plus mal que bien auprès d’une personne, cette relation n’est, sans doute, pas une relation d’amour.

Vous pouvez, par exemple, avoir l’impression d’en faire trop pour l’autre sans jamais rien recevoir en retour de sa part. Du coup, vous avez du ressentiment envers cette personne et vous avez l’impression que la relation n’est qu’à sens unique.

Vous avez, aussi, l’impression d’être trop gentil avec les gens autour de vous. Si vous êtes comme moi, vous vous êtes même peut-être fait la promesse de devenir moins gentil à l’avenir, sans succès. Vous continuez à souffrir, encore et toujours, pour les autres sans réussir à trouver de solutions.

Il peut vous arriver de pleurer seul. Vous pouvez aussi vous mettre en colère contre le monde entier. Vous vivez de nombreuses émotions qui vous font plus de mal que de bien. Votre relation vous fait, au final, vivre plus de moments malheureux seuls que de moments heureux à deux.

Le point sur vos émotions.

La première chose importante à faire, c’est de voir si l’une de vos relations, importante pour vous est source de bonheur. Ou au contraire, si cette relation est plutôt source de souffrance. Si vous êtes attaché à quelqu’un mais que votre relation vous fait mal sans que vous arriviez à vous en détacher, vous êtes, sans doute, dans une relation de dépendance affective.

Prenez, ensuite, le temps de voir s’il vous arrive d’en vouloir au monde entier pour votre souffrance. C’est un signe que vous vous posez en victime face à ce qu’il peut vous arriver dans votre vie. C’est quelque chose qu’il arrive très souvent aux personnes concernées par la dépendance affective.

Est-ce que vous avez l’impression que la relation que vous vivez avec une autre personne est une relation à sens unique ? Si, c’est le cas il est possible que vous attendiez trop d’amour de l’autre personne. Ou, que vous agissiez trop dans l’intérêt de l’autre et non dans votre propre intérêt. Dans tous les cas, avoir l’impression d’une relation à sens unique, c’est le signe que quelque chose ne va pas.

Enfin, vous arrive-t-il de vouloir trouver des stratégies compensatrices pour ne plus souffrir ? Vous pouvez, par exemple, être sujet à des dépendances autres que la dépendance affective. Vous pouvez, aussi, souhaitez changer votre comportement pour ne plus souffrir, en devenant « méchant » envers les autres sans y arriver, par exemple.

La dépendance affective, c’est une manière de vous montrer que vous ne vous accordez pas assez d’intérêt.

love Au final, les différents signes que nous avons pu voir tout au long de cet article montrent, avant tous, le peu de confiance que vous avez en vous. Il est, donc, important de commencer un travail sur ce point. Vous devez faire en sorte de privilégier votre propre existence, plutôt que la vie des autres.

Ce n’est pas forcément une démarche facile à mettre en place. Je vous propose de nombreux articles sur ce site qui peuvent vous aider à agir contre la dépendance affective. Prenez le temps de bien les explorer, et surtout de mettre en place tout ce que vous pourrez y découvrir. C’est la seule manière de pouvoir vaincre la dépendance affective.

Vous pouvez, aussi, prendre le temps de lire des livres comme celui-ci :

Vous pourrez y trouver de nombreux conseils complémentaires à ce blog.

Enfin, en complément de cet article, vous pouvez recevoir gratuitement un ebook qui vous donnera accès à d’autres astuces pour sortir de la dépendance affective. Il suffit, pour cela, d’aller sur cette page. Vous pouvez, aussi, prendre de lire cette chronique qui vous donnera de nombreux autres conseils.


Besoin d’un coach pour vous aider à aller mieux ? C’est par ici que ça se passe : https://dependance-affective.fr/coaching 😉


À très vite. 🙂


Partager l'article :

8 commentaires sur “Les signes de la dépendance affective.”

  1. Bonjour,

    Pour « booster » (améliorer) sa confiance en soi … la pratique d’une activité « sportive » comme le yoga donne aussi de très bons résultats ! …

    1. La fusion semble agréable au début mais il s’agit d’un piège. L’important, c’est de reprendre contact avec nos propres gouts après une telle relation.

  2. J’ai, 40 ans et j’ai tjrs douté que j’étais un dépendant affectif et c’est vrai que ça fait mal
    ,! Tjrs attendre qu’elle m’appelle, qu’elle montre des gestes et vouloir sentir être une priorité qui arrive jamais.. de donner tout pour lui prouver à quel point vous tenez à elle et ect pour au final voir que tu comptes pas à ses yeux comme tu le voudrais et de tjrs voir qu’elle choisit tjrs les priorités et besoin des autres et que les tiens compte pas..c’est le pire sentiments!! Le plus blessant est de m’avoir jamais ouvert à qui que ce soit avant elle car j’étais un vrai toff en dedans de moi qui n’a pas besoin de rien et ect.. mais qui était faux! j’ai tout dit mes peurs et mes craintes et après plus de 8 ans de couple je me sent comme si j’étais rien.jai été opéré à plusieurs reprises pour des raisons sérieuses et jamais quelle sait présenté pour m’accompagner et bcs d’autres choses comme ça qui m’a arracher le cœur et que pour elle c’était pas important!?? J’ai compris une chose avec les années c’est que la dépendance semble venir de l’enfance du à un ou des manques affectifs de un ou deux de nos parents..se sentir tjrs de trop et se faire battre pour la simple raison que tu es là et voir dans les yeux de tes parents qui ne t’aime pas et que l’un deux te le dit à tout les jours fait qu’on croit qu’on est rien pour nos parents alors imaginez notre perception des autres!
    Nous avons tellement le don d’être avec des personnes qui sont vraiment le contraire que l’on veut??je vois des filles qui écrivent ici et qu’elles semblent être tout ce qu’un autre dépendant recherche recevoir comme attention et ect mais vue que c’est pas inscrit dans notre visage on a peu de chance de les rencontrer.. je dis pas que ça serait parfait comme relation mais si nous sommes tout les deux avec ce besoin et que nous les donnons je crois que ça fonctionnerait car nous voulons entendre et vivre les mêmes choses!! Faudrait trouver juste un juste milieu..
    Désolé pour le roman j’avais besoin de parler.si pas permis juste à pas partager mon texte..merci je continue vôtre lecture

    1. Bonsoir,

      En effet, vous êtes dans une relation plutôt compliqué avec cette personne. Avez-vous déjà pris le temps de lui dire clairement vos besoins, vos attentes ? Parfois, le manque de communication peut être la cause du mal être dans un couple.

      Sinon, il est peut-être intéressant pour vous de faire un point sur votre vie. Comment se passe votre vie dans les autres domaines que le relationnel ? Prenez-vous le temps de faire ce que vous aimez dans votre vie ? Êtes-vous du genre à en faire trop pour les autres ? La dépendance affective se manifeste à travers le couple, mais, aussi à travers d’autres domaines de votre vie. Cela peut vous éclairer sur les actions que vous pouvez entreprendre pour aller mieux.

      Après, il n’est pas non plus forcément sain que deux dépendants affectifs sortent ensemble même si de prime abord ça peut sembler être une bonne idée. Dépendant affectif ou non les envies de chaque personnes sont différentes et entre deux dépendant affectif ça peut ne pas marcher du tout quand même car les envies sont trop éloignés… ou l’inverse ça peut trop marcher avec le risque de s’enfermer dans une bulle ou seul le couple existe. Les extrèmes ne sont pas forcément le mieux dans un couple.

      Il est plus intéressant de voir comment combler ce vide en vous par vous-même. C’est long, difficile, mais l’autonomie affective peut vous permettre d’être mieux avec vous-même et donc trouver la relation qui vous épanouira vraiment. Pour vous aider, vous avez tout les articles de ce site, vous pouvez aussi prendre le temps de faire un coaching avec moi si vous le voulez.

      Vous pouvez aussi prendre le temps de lire des livres comme celui-ci pour vous aider.

      Je vous souhaite le meilleur pour la suite et que 2018 puisse vous aider à avancer sur le chemin du mieux-être. 😉

  3. Merci beaucoup pour cet article très intéressant.

    Je viens de me rendre compte que j’étais dépendante affective, il était temps, je vais avoir 40 ans dans deux semaines !! Se rendre compte des choses est la première étape à faire…

    Et puis je viens de découvrir dans un livre que la dépendance affective venait de notre programmation neurologique. Et maintenant on sait qu’on peut se reprogrammer, cela me donne beaucoup d’espoir ! Et ça fait toujours du bien de savoir que d’autres personnes ont réussi 🙂

    1. Merci pour votre commentaire. 🙂

      La première étapt, c’est de s’en rendre compte… et c’est souvent une étape que peu de personnes franchissent. Du coup, c’est super d’avoir pu aujourd’hui en prendre conscience. Puis, la dépendance affective, c’est aussi le signe de belles choses très positives… La passion, le désir de se connecter profondément aux autres, la sensibilité… Il suffit simplement de mettre tous ça au service de quelque chose qui fait du bien. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.