Aller au contenu

Psychorigide et personne dépendante affective.

Il y’en a des relations complexes quand nous développons une forme de dépendance affective. Si la relation entre un pervers narcissique et une personnalité dépendante affective est bien connue, il existe d’autres formes relationnelles tout aussi complexe. Cet article va vous présenter la relation qu’il peut se créer entre une personnalité dépendante affective et une personnalité psychorigide.

psychorigide

Nous allons commencer par présenter la personnalité psychorigide. Puis, nous verrons les problèmes qui peuvent avoir lieu dans une relation entre personnalité psychorigide et une de dépendance affective.

Malheureusement, la relation pervers narcissique/dépendant affectif est bien trop mise en avant. Il important de garder en tête que les personnes dépendantes affectives attirent aussi des personnes avec des problématiques différentes.

Enfin, une information qui me semble important de préciser ! La personnalité psychorigide peut elle-même être dépendante affective. Ce qui va grandement compliquer ses relations avec sa famille, ses amis. Cela se ressent encore plus en couple: la relation où toutes les facettes de la personnalité de chaque être se fait le plus ressentir.

Présentation de la personnalité psychorigide.

Nous allons donc commencer par la présentation de la personnalité psychorigide, dans. La base d’une personnalité étant psychorigide, c’est son perfectionnisme très important. Mais, nous allons aller plus loin car de nombreux autres types de personnalité ont aussi ce côté perfectionniste.

Le point essentiel, c’est que la personne n’a souvent pas elle même conscience de côté perfectionniste. Il s’agit d’un mécanisme de défense. Un mécanisme de défense qui peut être causé par un choc émotionnel ou des problèmes relationnels avec la famille par exemple.

Quelques traits principaux de la psychorigidité.

Les traits principaux de la psychorigidité sont le perfectionnisme (chaque chose doit être étudiée et vérifiée scrupuleusement), l’ordre (dans la tête comme dans la vie réelle), le besoin absolu de contrôle et le doute constant pour chaque détail de la vie (la moindre décision soulève des interrogations voire une détresse émotionnelle importante).

Ces personnes ont par conséquence (mais ils ne le font absolument pas exprès et ils en souffrent !) l’impression d’avoir toujours raison. Ils ont une réelle difficulté à tenir compte des avis contradictoires et peuvent paraîtres intolérants aux yeux des autres.

Ce qui est le compliqué pour eux, au final, c’est leurs difficultés à exprimer leurs sentiments véritables. Ils souffrent vraiment de ce mécanisme de défense qu’ils ont adoptés inconsciemment. En sachant, qu’ils ont un véritable besoin de se rassurer et de sécuriser leurs espaces personnels.

Cette raideur psychologique est donc un véritable moyen de fuite pour eux devant leurs émotions. Ils ne laissent percevoir que rarement leurs tristesses par exemple devant les autres. Cela se ressent sexuellement aussi car la personne à une véritable difficulté à lâcher prise et à prendre du plaisir avec son partenaire.

Une angoisse d'abandon importante.

La moindre entorse aux habitudes provoque chez elles un sentiment de malaise voire de peur. Ces personnes ont l’impression que le monde autour d’eux va s’écrouler lorsque quelque chose change. Anticiper au maximum chaque événement est alors un moyen d’échapper à cette angoisse enfouie au plus profond d’eux-mêmes.

Le changement est l’une de leurs peurs les plus importantes, car elles craignent d’y perdre d’elles-mêmes. Elles ont donc besoin de cadre. Leur vie doit être construite autour d’habitudes qui sont plus importantes que tout. Il est donc évident qu’un conflit ou une dispute qui brise se cadre va tout de suite les mettre en mode défensive.

A contrario, elles peuvent développer de très fortes dépendances affectives. Mais, chaque détail de la relation sera dirigé par cette personne sans qu’elle en soit vraiment consciente. Il n’est donc pas aisé de leur faire entendre raison. Ce sera à la personne elle-même de prendre conscience de ce trait de personnalité très handicapant. Puis, de faire un travail sur ce point avec un thérapeute. Car ne l’oublions pas, elles souffrent aussi de cette part de leurs personnalités mais sans pouvoir avoir vraiment conscience du problème.

                                                           ⚠

Il est important de noter qu’être psychorigide fait souvent partie d’une forme d’auto-sabotage dans les relations.

Si vous voulez en savoir plus sur la notion d’auto-sabotage très présentes dans nos relations amoureuses, vous pouvez découvrir ce livre disponible sur Amazon, en cliquant sur l’image :

Vous pouvez aussi utiliser ce lien !

Que pouvez-vous faire face à une personnalité psychorigide ?

Comme dit plus haut, il est difficile de faire entendre raison à une personne qui aurait un trait de caractère psychorigide surtout lors d’une dispute. Il est difficile de vivre en harmonie avec une personne présentant ce trait de personnalité en étant de nature souple, spontanée voire « changeant » (mot très employé par les personnalités psychorigides).

Les psychorigides sont très anxieux. Les accabler de reproches les fragilisent davantage. Dans tous les cas, il s’agira de privilégier le dialogue en l’encourageant à expérimenter d’autres façons d’être et en y allant en douceur.

La vie est faite d’imprévues. Mais, il est inutile de tenter de les convaincre. Si vous êtes dépendant affectif, vous n’aurez pas cette force face à ces personnes très droites et qui ne supporte pas l’imprévue, les critiques. Et, si elles sont elles-mêmes dépendantes affectives, elles n’auront pas la force de vous écouter car elles peuvent percevoir le dialogue, une discussion, comme une menace qui risque de remettre en questions ce qu’elles sont.

Quelques pistes possibles.

Le meilleur moyen est parfois d’utiliser l’humour sur soi et l’autre dans la relation, si la personne est réceptive. Mais, il est essentiel de changer les choses petit à petit. Trouver des compromis est aussi une bonne idée ! Sauf, si la personne n’a pas fait suffisamment un travail sur soi et ne n’arrive pas encore à voir ses traits qui lui posent difficultés.

Vivre avec une personnalité psychorigide peut donc vraiment être épuisant à terme. Si c’est de plus en plus compliqué à vivre pour vous, vous pouvez envisager une thérapie de couple ! Mais si vous sentez que vous ne pouvez plus supporter tout ça, une séparation est parfois le dernier recours. Ce qui demande de se faire vraiment aider et soutenir ! La rupture étant ce que craint le plus une personnalité dépendante affective.

Conclusion.

Vivre une relation harmonieuse avec une personnalité psychorigide peut s’avérer être très difficile. Si vous reproduisez un schéma relationnel avec des personnalités qui se ressemblent, c’est intéressant de se demander pourquoi vous été attiré par ces personnes ? Peut-être que vous avez besoin d’être guidée dans la vie ? Vous manquez de repères ? Peut-être que c’est encore très compliqué pour vous de prendre en charge et d’assumer vos besoins ? Ce ne sont évidemment que des exemples ! Mais, un schéma relationnel qui se répète cache toujours quelque chose de plus profond !

Mais, ne cherchez pas à faire entendre raison à ces personnes si elles-mêmes n’ont pas conscience du problème. C’est quelque chose qui risque de vous épuiser ! Même si c’est compliqué, le plus important pour vous, c’est de vous préserver ! Puis, pourquoi pas vous demander ce qui vous a conduit vers une personne psychorigide ?

Enfin, si la relation vous fait souffrir, n’hésitez pas à demander de l’aide, vous en avez le droit !

Retournez sur la page d’accueil ou retrouvez moi sur Tiktok autour d’un compte sur la santé mentale.