Billet #1 : Message à ma solitude.

6 réponses

  1. William dit :

    Salut, ça fait quelques mois que je lis tes articles (jusqu’au bout) et je voulais te remercier pour tout le travail que tu fais. Le plus souvent je viens ici quand je ne me sens sans intérêt. Je ne sais pas trop ce que je cherche en venant là, mais ce que j’y trouve à chaque c’est un petit peu de courage pour essayer d’avancer, ça peut paraître anodin mais ça compte vraiment. Encore une fois merci pour tout, j’espère te donner un peu de courage à mon tour par ce message.

    • Alexandre dit :

      Merci beaucoup pour ce petit commentaire, ça fait toujours plaisir de lire ce genre de message, et motivant pour continuer à apporter quelque chose à travers ce site. 🙂

  2. marie claire lacroix dit :

    Merci Alexandre! Tu racontes et exposes ta propre réalité d’un jeune homme de 24 ans. J’en ai 66 et tout comme toi j’ai souvent ressenti les mêmes choses et les mêmes doutes et me suis posé les mêmes questions… J’ai pris conscience d’une certaine dépendance affective dernièrement et j’ai frappé le fond….en m’attachant à un pervers narcissique….J’ai réussi à en sortir par moi-même et j’en suis fière avec tout le cheminement que j’ai pu accomplir à partir de cette expérience qui m’a coûté beaucoup sur tous les plans…. Durant toute ma vie j’ai appris à vivre avec un profond sentiment de solitude pour ne pas m’entourer de n’importe qui, mais j’ai souvent aussi entretenu des liens complètement insignifiants… pour ne pas donner à l’autre le sentiment de rejet…. Aujourd’hui je n’ouvre pas ma porte ni mes bras à n’importe qui veut ou souhaiterait ma compagnie…je choisis car j’apprécie plus que tout ma propre solitude!! C’est une alliée, une amie et je sais quand vient le moment de faire une intrusion dans le monde pour me sentir en même temps faire partie de l’humanité. Bon courage et bonne continuation, tu as une belle âme!

    • Alexandre dit :

      Merci beaucoup pour ce commentaire très touchant. 🙂
      Je vous félicite pour votre propre évolution, sortir de l’emprise d’un pervers narcissique, ce n’est pas rien !

      Bonne continuation à vous aussi et je vous souhaite pleins de belles choses pour la suite de votre chemin de vie.

  3. Yazid dit :

    Bonjour Alexandre, j’ai 48 ans,j’ai perdu ma maman à l’âge de 8ans,placé en foyer, séparé de mes 3 frères,subi maltraitancesphysique et psychologique, délinquance, choix entre la prison ou la fuite,vivant de petits boulots, voyages et découverte d’autres pays et culture,j’ai décidé de le reprendre en mains,étude de sport (ma passion) suivis d’autres dans ka nutrition, Sophrologue et masseur, papa de 3 enfants et évidemment beaucoup de soucis dans mon couplé..
    Les doutes,les remises en question c’est tout les jours,je pense que la dépendance affective est un handicap de l’âme, à la différence de l’handicap physique ça ne se voit pas forcément, mais la douleur est présente,il faut l’accepter et vivre avec,et je crois aussi que c’est une force,la différence est une force,comme tu le dis le chemin est beaux,et je dirais même encore plus beau,la vie est belle et profitons en…
    Bravo pour ce partage. Merci

  4. sYLVIE dit :

    Bonjour Alexandre,
    J’ai découvert ton site hier. J’ai de suite été touchée par tes propos, le contenu et la présentation de ton site.
    J’ai 52 ans et la solitude est ma compagne depuis toujours. Je me sens différente depuis si longtemps que je me demande parfois si certains de mes souvenirs sont réels.
    Je ne connaissais pas le terme dépendance affective il y a encore quelques mois. Et quand j’ai commencé à lire sur le sujet j’ai bien du me rendre à l’évidence et être honnête avec moi même, je suis dépendante affective !
    Je travaille sur moi et lire des articles comme ceux que tu rédige avec ton cœur m’aide et me fait du bien.
    Continues ton cheminement et ton travail c’est important.
    Je t’embrasse.
    Sylvie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *