Isolement, coronavirus et risque de souffrance.

isolement
Partager l'article :

isolementÊtre dépendant affectif pendant cette période de confinement peut être une période délicate. Vous pouvez vous retrouver coincés avec un pervers narcissique ou quelqu’un qui vous fait du mal. Dans ce cas, je vous invite à lire mon article à ce sujet. Mais, il existe aussi une véritable possibilité de se sentir seul dans ce moment délicat qu’est l’isolement, même si vous n’êtes pas dépendant affectif.

Le problème avec la dépendance affective, c’est le risque de s’être isolé avant et d’avoir perdu pied face à une personne « qui vous à tous prit ». Vous pouvez aussi (et c’est souvent le cas quand on est dépendant affectif) être soit déprimé, soit avoir une anxiété généralisée qui vous pénalise dans vos rapports avec les autres. Voire vous retrouvez isolé depuis de longues semaines loin de votre conjoint ou conjointe.

Dans cet article, nous allons voir quelques petites astuces pour que vous puissiez ne pas trop perdre pied en attendant le déconfinement du 11 mai qui, je l’espère, permettra de retrouver un peu de sourire et un peu de bonheur dans notre vie. Dans tous les cas, je vous souhaite le meilleur et d’aller au mieux dans cette période de déconfinement. Note : Je suis moi même seul et isolé pendant ce confinement.

En plus de cet article, vous pouvez recevoir gratuitement un ebook qui vous donne d’autres actions pour vaincre la dépendance affective en allant sur cette page.

Je vous propose aussi d’acheter mon livre « Vivre sa meilleure vie : 9 astuces pour une vie meilleure » sur Amazon au prix de 0,99 centimes.


En isolement, gardez de bonnes habitudes.

En isolement, il est important de garder de bonnes habitudes. Prenez le temps chaque matin de vous habiller et de faire votre lit. Ce sont des gestes simples mais qui vous permettent de garder un pied avec le monde d’avant confinement. Prenez aussi le temps de vous préparer un petit déjeuner sain et qui vous plaît. En gros, dès le matin, prenez soin de vous.

Durant la journée, gardez aussi de bonnes habitudes en mangeant à vos heures habituelles. Le soir, prenez le temps de ne pas vous coucher trop tard. Toutes ces habitudes sont importantes pour ne pas se retrouver décalé. Changer trop drastiquement votre mode de vie peut vous décaler complètement et donc vous faire perdre plus facilement le moral.

Essayez de vous lancer de petits défis. Faites du sport ! Même 10 minutes par jour. C’est quelque chose qui vous fera prendre l’air et augmentera votre tôt de dopamine, excellent pour le moral. Il en va de même pour votre alimentation, inspirez-vous du régime Okinawa par exemple. C’est un régime très bon pour le moral.

Enfin, n’abusez pas de l’alcool ! Trop boire peut vite vous faire perdre le moral (bien plus vite que vous ne pouvez le penser) !

Ces divers conseils, j’ai faits l’inverse pendant quelque temps et maintenant je les appliquent et je me sens beaucoup mieux. 🙂

Gardez des contacts avec des proches.

L’époque où l’on vit est une époque formidable. Il existe de nombreuses technologies permettant de garder facilement contact avec vos proches. N’hésitez vraiment pas à les contacter si vous avez un petit coup de mou ou si vous avez juste envie de leur parler. Profitez de cette opportunité que nous offre la technologie pour garder contact avec ceux qui comptent pour vous.

Concernant votre conjoint ou conjointe, cela peut être plus difficile car la chaleur humaine que vous procure cette personne peut beaucoup vous manquer. Dans ce cas, n’hésitez pas à lui proposer un rendez-vous chaque jour par Skype ou autres pour parler, vous raconter vos journées. Essayez de créer des petits jeux à distance pour vous amuser et ne pas vous frustrer de la distance qui vous sépare.

Enfin, quand vous allez faire vos courses ou simplement sortir, souriez et dites bonjour aux passants ! En respectant les gestes barrières bien entendu ! C’est un moyen d’avoir un peu de chaleur et de lien social qui est important de garder dans ces moments difficiles ! Remerciez les agents de sécurité ou caissier par exemple, ça pourra leur donner un peu de chaleur. 🙂

Si l’isolement vous déprime vraiment il existe des solutions !

Si vous vous sentez vraiment mal à cause de l’isolement, il existe plusieurs solutions que je peux vous proposer. Déjà, pour commencer, j’ai créé un groupe de soutien vous pourrez peut-être y trouver des personnes avec qui échanger. N’hésitez pas à le rejoindre en tout cas, peut-être que vous vous sentirez moins seul ?

Sinon, il existe plusieurs numéros ou organismes pour parler de votre mal-être dû à l’isolement. Il y a tous d’abord SOS Amitié qui peut vous aider à traverser cette passe difficile soit par téléphone, soit par mail ou soit par tchat. Il existe aussi deux numéros que vous pouvez appeler :

  • La croix rouge : 0 800 858 858
  • Terra Psy : 0 805 383 922

Enfin, peut-être que vous pourriez envisager d’apporter votre aide à votre manière ? En contactant les personnes vulnérables, en aidant des associations ? Parfois aider les autres peut aussi faire beaucoup de bien au moral et se sentir utile. Cela peut aider à rompre votre isolement et celui d’une autre personne. Que de points positifs à cette démarche, non ? 🙂


En conclusion !

Ne restez jamais seul avec votre isolement ! Cela peut engendrer bien des souffrances que certaines personnes ne peuvent imaginer. Surtout si vous êtes sous traitement, ou vraiment isolé. Ne restez pas seul même si le plus compliqué est de briser la souffrance que l’on a vécue et que l’on peut vivre avec l’isolement et d’autres souffrances qui peuvent s’y ajouter (dépression, anxiété,…).


Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *