Le marchandage de la dépendance affective (prévention).

marchandage
Partager l'article :

marchandageLa « dépendance affective » est un terme devenu à la mode ces dernières années. Pour le meilleur et pour le pire. En effet, des personnes peu scrupuleuses en profite pour faire du marchandage. Ce sont souvent des formations avec des coups importants ou avec des promesses irréalistes.

(Les noms des personnes concernées ne sont pas citées pour éviter des problèmes. Elles sont néanmoins facilement identifiables avec une simple recherche).

Ces dernières années de nombreux « Coach en séduction » ou « webmarketeur » profite pour vendre des prestations afin de sortir de la dépendance affective. Souvent, ces formations sont souvent là pour leur faire gagner de l’argent plutôt que de véritablement vous aider.

J’ai pu m’en acheter certaines. Souvent, les dizaines de modules promis sont simplement des PDF d’une page par module reprenant exactement les mêmes conseils que sur leurs sites. Donc, souvent des promesses non tenues voire irréalisables afin de vous attirer pour vous donner envie.

Cela peut même devenir dangereux pour la personne. La « dépendance affective » est souvent l’arbre qui cache la forêt d’un mal-être bien plus profond. Elle peut être la traduction d’une personnalité dépendante, d’un trouble anxieux ou d’une phobie sociale. Mais, elle peut aussi être accompagnées de comorbidités importantes : dépression, anxiété généralisée, dysmorphophobie, problèmes d’addictions voire dans les cas plus graves comportements suicidaires.

En plus de récupérer votre argent, ces personnes vous éloignent d’une prise en charge vraiment adaptés. Par exemple, certains proposent un suivi par mail de 4 mail pour plusieurs centaines d’euros, méfiez-vous !

Une règle simple à retenir : On ne peut pas sortir de miraculeusement d’un mal-être profond !

Sortir de la dépendance affective demande souvent un travail au long cours. Se comprendre, comprendre ses relations, sortir de comorbidités,… En bref, certaines personnes peu scrupuleuses profitent d’un moment compliqué dans votre vie pour se faire de l’argent facilement. Dans le terme webmarketeur, il y a marketeur et en regardant leurs cv ces personnes ont fait des études en finances ou dans le marketing. Pas le plus adapté pour aider quelqu’un mais assez pratiquer pour gagner de l’argent, tien donc !


Besoin d’un coach pour vous aider à aller mieux ? C’est par ici que ça se passe : https://dependance-affective.fr/coaching 😉


Un suivi demande certes une contrepartie financières mais la personne choisie doit pouvoir vous suivre, vous parler en vrai et apprendre à vous découvrir avec le temps afin de véritablement vous aider. Il n’y a pas une dépendance affective mais des dépendants affectifs. Imaginez être dépendant à l’alcool, la cigarette, la drogue… Il faudra du temps pour en sortir et comprendre les raisons de ces dépendances, exactement comme pour la dépendance affective, qui est une forme de « drogue » à l’amour ou à l’affection.

Si vous avez un doute, le mieux est de se renseigner sur le parcours de la personne, de son engagement à propos d’une cause (souvent les personnes spécialisées en dépendance affectives sont aussi spécialisés dans le marketing, le webmarketing et proposent des formations à ce sujet, c’est souvent un signe qui ne trompe pas !).

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.