Confiance, identité personnelle et dépendance affective.

confiance
Partager l'article :

confianceDans cet article, nous allons explorer quelques caractéristiques importantes liées à la problématique du manque de confiance en soi de la personne dépendante affective. Nous allons aussi nous intéresser à la construction d’une identité stable, qui fait souvent défaut chez les personnes en dépendance affective.

La dépendance affective possède des caractéristiques qui lui sont propres et qui font souvent souffrir la personne qui en est atteinte. La principale est un important déficit dans la sécurité affective. Mais, le manque de confiance en soi et la difficulté à construire une identité personnelle stable sont des caractéristiques tout aussi présentes chez ces personnes. Ce sont des problèmes qui peuvent engendrer de grandes difficultés dans la vie et empêchez de vivre celle-ci pleinement.

Cet article va permettre de faire le point sur tout ça, afin que vous y voyez plus clair. C’est important de savoir si cela vous concerne afin de mettre en marche les démarches nécessaires pour aller mieux. Avoir conscience de ce qui se joue en vous est la meilleure façon de pouvoir, par la suite, faire un travail approfondi sur vous-même. Mais surtout, soyez le plus adorable possible avec vous-même car ainsi vous évoluerez dans le respect le plus authentique de votre âme.

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger gratuitement mon ebook qui vous offrira d’autres conseils pour aller mieux très rapidement.


Confiance et image négative de soi.

En règle générale, la personne en dépendance affective a une image négative de soi. Une petite voix lui dit qu’elle est moins bien que les autres. Elle peut se penser moins compétente voire ne méritant tout simplement pas d’être aimée. Bref, elle se sent nulle voire moins que rien.

Par ailleurs, son manque de confiance peut lui faire croire que les autres sont mieux qu’elle. Elle les idéalisent et ne se focalise plus que sur leurs points forts en occultant leurs points faibles. Cela, bien entendu, en oubliant que personne n’est parfait.

Mais, la personne dépendante affective peut aussi se mettre à dévaloriser  les autres pour la seule raison qu’ils sont « incapables de me donner l’amour que je recherche.

Cependant, cette dévalorisation peut n’avoir lieu que dans une ou plusieurs sphères de votre vie. Et, vous pouvez ne pas toujours avoir conscience de ce qui se joue en vous. En bref, l’image négative de soi n’apparaît pas toujours au premier abord quand vous prenez le temps d’y réfléchir.

Quelques pistes pour approfondir ce sujet : Je vous recommande chaudement l’excellent livre de Christophe André « Imparfaits, libres et heureux: Pratiques de l’estime de soi » qui est une excellente source pour commencer à construire une meilleure image de vous.

Confiance et connaissance de soi.

cryLa personne dépendante affective a une extrême difficulté à identifier ce qu’elle veut vraiment pour elle. Le manque de confiance en soi l’empêche d’identifier ses propres besoins, désirs voire ses propres sentiments.

Pour utiliser une image, c’est un parfait caméléon, un spécialiste du « comme tu veux ». Vous êtes en plein dedans, si vous répondez souvent « comme tu veux » ou « si tu veux » à des questions comme :

  • Que veux-tu manger ce soir ?
  • Tu veux sortir demain ?
  • Que veux-tu comme cadeau ?

Cela est dû à des difficultés à porter attention à ce qui se passe en soi-même et chez autrui. Difficultés, dû entre autres, à la dépendance affective.

La personne dépendante affective, par manque de confiance, peut aussi se suradapter aux autres. C’est l’exemple type de la personne qui change d’avis ou d’opinion en fonction de la personne qu’il a en face de soi.

Ce manque de confiance entraîne donc des difficultés importantes à satisfaire ses propres besoins et de ce fait être heureux avec soi et les autres.

Quelques pistes pour approfondir ce sujet : Des livres comme « Bien se connaître pour mieux vivre » sont des pistes intéressantes pour démarrer doucement vers une meilleure compréhension de soi.

Attitudes face aux besoins non satisfait.

L’ensemble de ses difficultés entraine la personne dépendante affective à adopter des attitudes pour ne pas satisfaire ses besoins. Elle peut les minimiser ou se dire qu’ils ne sont pas adéquats à la situation. Elle peut aussi se culpabiliser, pensant ne pas mériter ce dont elle a envie.

La personne dépendante affective peut aussi chercher à ce que l’autre devine ce qu’elle désire. Ce n’est, bien entendu, pas possible, car nous sommes les seuls à savoir ce que l’on veut vraiment.

Enfin, à force de déni de soi, la personne dépendante affective peut reprocher à l’autre de ne pas satisfaire ses propres besoins. Ce qui peut mener, à terme, à des crises de colère, de la déprime (voire une véritable dépression) ou un repli sur soi.

Quelques pistes pour approfondir ce sujet : Il est intéressant de comprendre ce qui se passe en soi pour exprimer ses propres besoins. Le livre « Victime des autres, bourreau de soi-même » est une excellente source pour faire un pas dans ce cheminement.


Au final, la confiance et une meilleure connaissance de qui vous êtes vraiment, ce sont les bases pour sortir de la dépendance affective.

Ne négligez pas cet aspect, faites un travail sur vous-même. Ce travail prendra sans doute du temps et où vous aurez peut-être le besoin d’être accompagnés par un thérapeute. Mais, ça sera la plus belle chose que vous pourrez vous offrir. Une vie plus heureuse à la clé.


Les livres cités dans cet article.

bibliographieRetrouvez ici, les différents livres dont j’ai pu faire réfèrence dans cet article. Ils peuvent vous aider à vous sortir de la dépendance affective et à approfondir cet article. Vous trouverez aussi de nombreuses autres solutions en explorant ce site et ses nombreux autres articles.

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez télécharger gratuitement mon ebook qui vous offrira d’autres conseils pour vous sentir mieux très rapidement.


Je vous souhaite le meilleur dans votre parcours afin de vaincre la dépendance affective et vous sentir plus heureux dans votre vie. 🙂

Alexandre


Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.