Pervers narcissiques et autres troubles.

pervers narcissiques
Partager l'article :

Le sujet des pervers narcissiques est devenue un sujet à la mode depuis quelques années. Si les pervers narcissiques sont une réalité qu’il est impossible de nier, ce terme sert aussi aujourd’hui, pour certains, à désigner des personnes un peu difficile ou avec qui il y a un conflit.

C’est une mode assez dangereuse car les « vraies pervers narcissiques » sont dilués de plus en plus avec d’autres personnes désignées comme tel. Ils deviennent donc plus difficiles à repérer. Par exemple, un dépendant affectif qui désigne un conjoint, un ex, de pervers narcissique peut se tromper et donc rendre plus difficile sa prise en charge. La rencontre avec un pervers narcissique ne se traite pas de la même façon qu’avec une rencontre avec une personne simplement « difficile ».

Un exemple d’impact dût à la trop grande utilisation du terme « pervers narcissique ». Les tribunaux ne prennent plus en compte ce terme car les juges l’entendent beaucoup trop souvent, en étant souvent incorrect.


Besoin d’un coach pour vous aider à aller mieux ? C’est par ici que ça se passe : https://dependance-affective.fr/coaching 😉


Exemple de personnes qui ne sont pas pervers narcissiques.

Des personnes peuvent se livrer parfois à de petites manipulations. Mentir, dissimuler ou se faire passer pour quelqu’un que l’on n’est pas. Il est important de se rendre compte que tout le monde est capable de ça. Ce n’est pas un comportement propre à un pervers narcissique. Il en va de même pour un dépendant affectif capable de petites manipulations pour recevoir de l’affection d’autrui : bouderie, pleures,…

A retenir : Manipulation ne veut pas dire pervers narcissique !

Il ne faut pas non plus confondre présence d’un pervers narcissique et situation perverse. Des situations où l’on ne sait plus quoi faire et où l’on est perdu sans que ce soit forcément le fait de l’autre. Mais plutôt, de son propre ressenti.

A retenir : Une situation peut être perverse sans que la personne en face ne le soit.

Les personnes pervers narcissiques et ayant des troubles de l’humeur sont aussi différentes. Ces personnes peuvent avoir des comportements qui peuvent parfois ressembler à de la perversion narcissiques mais qui n’en sont pas. Dans ce cas, la personne ayant ces comportements peuvent être eux aussi dépassés par leurs dysfonctionnement. La bipolarité, la personnalité paranoïaque peuvent avoir des comportements parfois proches de la perversion narcissique.

A retenir : Un trouble de l’humeur n’est pas égal à de la perversion narcissique.

Enfin, il existe des personnes narcissiques mais qui ne sont pas perverses pour autant.


Besoin d’un coach pour vous aider à aller mieux ? C’est par ici que ça se passe : https://dependance-affective.fr/coaching 😉


Conclusion.

Il est important de ne pas faire de diagnostics soit même vis-à-vis d’un proche, d’un ex ou d’un conjoint. Les pervers narcissiques sont plus rare que l’ont croit même si vous pouvez être en contact avec des personnes difficiles. Il est important de se détacher de cette facilité de considérer l’autre comme un pervers narcissique. Cela peut grandement vous aider dans votre prise en charge.

Au final, tout le monde peut être traité de pervers narcissique dans sa vie, c’est pour cela qu’il est important de ne pas faire de diagnostic sur l’autre trop prématurément surtout dans le cas d’un conflit.

Plus d’informations ici : https://dependance-affective.fr/pervers-narcissique


Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *