LA PEUR DE L'ABANDON.

La peur de l’abandon est un mal qui fait énormément souffrir une personne dépendante affective. C’est un mal-être qui trouvent souvent sa source durant la petite enfance. Cette peur se traduit par une angoisse d’être rejeté dans toutes les relations sociales. De ce fait la personne se retrouve la plupart du temps dans un mal-être dont il n’arrive pas à se débarasser.

Cette peur peut se manifester de plusieurs façons diffèrentes :

  • Vous interprétez chaque signe que vous renvoie votre conjoint(e), votre ami(e) ?
  • Vous vous demandez constamment ce que l’autre fait quand il est loin de vous ?
  • Il vous arrive d’avoir des pensées qui semble indiquer que l’autre va vous abandonner prochainement ?

Ce sont pleins de petits signes qui indiquent clairement votre peur d’être abandonnés. Nous allons nous intéresser à cette peur, voir ce qu’elle risque de provoquer et les manières d’en sortir.

Quelques signes qui peuvent montrer une peur de l'abandon.

La peur de l’abandon peut se traduire par plusieurs signes physiques ou psychiques qui sont assez facilement observables. Prenez le temps de les repérer pour savoir si vous êtes vous-même sujet à la peur de l’abandon.

La première chose à faire, c’est d’observer vos pensées ! Si vous avez des pensées angoissantes à propos de vos relations, il est fort probable que vous soyez sujet à la peur de l’abandon.

La jalouse excessive est sans doute ce qui est le plus facile à repérer. Si vous l’êtes, il y a de grandes choses que vous ayez peur que l’autre vous abandonne. Dans tous les cas, la jalousie excessive ce n’est pas quelque chose de normal. Il est normal d’être un peu jaloux parfois mais l’excès est un signe qui ne trompe pas.

D’autres signes comme la tristesse, l’état dépressif, l’angoisse sont des signes qui peuvent indiquer une peur de l’abandon mais qui ne se suffisent pas à eux seuls.

Enfin, les troubles alimentaires et particulièrement la boulimie peuvent indiquer un vide affectif que l’on cherche à remplir. Si vous avez des tendances à la boulimie, essayez de voir si d’autres signes n’indiqueraient pas une peur de l’abandon.

La peur de l'abandon peut faire fuir l'autre.

C’est une réalité que l’on ne peut pas ignorer. La personne qui a peur de l’abandon peut entrainer ce qu’elle craint le plus par son propre comportement. A force d’avoir peur de l’abandon, vous finissez simplement par le provoquer et faire fuir la personne.

A force d’avoir peur d’être abandonné, les conflits augmentent avec l’autre. La méfiance que vous pouvez avoir vis-à-vis de ce que fait la personne en qui vous tenez peut-être vraiment pesante pour celle-ci. Bref, il faut reconnaitre que cette peur de l’abandon n’est pas vraiment agréable à vivre pour l’autre.

Puis, ça ne doit pas être vraiment agréable de vivre cette sensation pour vous-même. Vivre dans la peur constante de perdre l’autre, est-ce que ça n’enlèverait pas une très grande partie du bonheur qu’est censé apporter l’amour ? Peut-on même dire que ce que vous vivez est vraiment de l’amour et pas plutôt une forme d’emprise sur l’autre ? Je vous invite à y réfléchir deux  bonnes minutes.

En bref, dans tous les cas vivre constamment dans cette peur de l’abandon, ce n’est agréable ni pour vous, ni pour l’autre. Du coup, nous allons voir maintenant comment il est possible de sortir de cette peur afin d’améliorer votre vie En attendant, n’oubliez pas d’être patient et gentil avec vous-même car cette évolution pourra prendre un peu de temps.

Comment surmonter la peur de l'abandon ?

1. Apprendre à aimer être seul.

C’est un point de départ essentiel pour vaincre la peur de l’abandon. Ce mal-être cache bien souvent une peur de la solitude qu’il va falloir dompter. Faire un travail en ce sens ne pourra que vous permettre d’aller mieux.

Dorénavant, vous allez devoir apprendre à faire des activités seul. Et, plus que d’apprendre à faire des activités seul, il est important d’aimer ce que vous pouvez faire en vous retrouvant en votre seule compagnie.

Cette règle n’est même pas importante, elle est obligatoire ! En agissant de cette façon, vous pourrez évoluer dans plusieurs choses que vous pouvez aimer. Des choses importantes pour vous et rien que pour vous. Mais en plus de ça, ça sera aussi une excellente source de discussion avec votre partenaire. Il verra que vous avez une vie bien remplie et qu’il n’est pas la seule source de votre bonheur. Que des avantages en sommes.

Puis avec le temps, vous verrez que faire des activités sans votre partenaire ce n’est pas si désagréable. Ce moment venue, vous pourrez considérer que vous avez déjà fait d’énormes progrès dans votre bien-être. La peur de l’abandon commence à s’éloigner petit à petit de votre vie.

2. La confiance en soi.

La peur de l’abandon provient sans doute d’un gros manque de confiance en vous. La peur de ne pas être assez bien pour l’autre, de ne pas être assez intéressant peut vous faire croire que l’autre trouvera mieux ailleurs et que vous allez finir par être abandonné par cette personne.

Mais sachez que si la personne que vous aimez est tombez amoureuse de vous, c’est que vous avez de belles qualités en vous qui ont plu à cette personne. Cette personne a aimé de nombreuses chez vous au début de votre relation. C’est choses, vous les avez toujours en vous.

Retenez ça pour toujours ! Vous n’avez pas besoin d’avoir peur d’être abandonné car la personne qui vous aime vous a choisi à la base, n’est-ce pas ? C’est que vous n’êtes pas si mal que ça au final, non ? Vous avez de nombreux atouts pour garder cette personne à vos côtés.

Dans tous les cas, apprendre à s’aimer soi-même c’est une étape obligatoire pour ne plus à avoir peur d’être abandonné. Si jamais votre manque de confiance en vous est trop important, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui pourra vous aider dans votre démarche d’aller mieux.

3. Repensez à votre enfance

La peur de l’abandon prend souvent origine dans l’enfance. Il est essentiel de faire un travail sur soi pour découvrir ce qui a pu créer chez vous cette peur de l’abandon par le passé. Cela ne guérira pas dans l’immédiat la peur de l’abandon. Par contre, comprendre ce qui a pu vous blesser est une étape importante pour vous permettre de vous détacher de ce passé.

Ce travail est beaucoup plus simple avec un professionnel mais si vous vous sentez d’entreprendre cette démarche seul… Pourquoi pas. Il vaut mieux entreprendre cette démarche seul plutôt que ne rien entreprendre du tout.Cela risque simplement d’être plus long.

Dans tous les cas, soyez positif dans cette démarche et, surtout, soyez gentil avec vous-même. Repenser à son enfance, ce n’est jamais simple. C’est une démarche qui sera sans doute longue et un peu difficile. Mais, c’est une démarche qui finira par porter ses fruits.

La peur de l’abandon créée des relations compliquées avec les autres.

La peur que l’autre nous abandonne peut créer des scénarios très compliqués à vivre pour vous et pour les autres. L’être humain a besoin de relations satisfaisantes affectivement mais souvent le dépendant affectif se retrouve avec ce besoin en carence voire pas du tout satisfait.

Ceci peut se traduire par plusieurs schémas de relations différent :

  • Ne plus vivre aucune relation amoureuse de peur d’être quitté.
  • Quitter l’autre avant que se soit lui qui nous quitte.
  • Vivre des relations légères, d’un soir, et ne jamais avoir de relations sérieuses.

Tous ces types de relations peuvent traduire une peur de l’abandon que vous devez avoir au plus profond de vous. Je vous invite à observer votre vie amoureuse pour voir si vous vous retrouvez souvent dans ce genre de situations. Si c’est le cas, nul doute que vous devez être sujet à la peur de l’abandon.

Il est nécessaire de vaincre cette peur de l’abandon pour ne plus être dépendant affectif.

Après avoir lu cette page, je vous demande donc de mettre en place une action. Une action qui aura pour but de combattre cette angoisse. C’est la seule manière de pouvoir sortir de cette peur que vous avez en vous.

Cette action peut être de différents types, l’important c’est d’en mettre au moins une en place après la lecture de cette page.

Voici quelques idées :

  • Allez en parler à un professionnel.
  • Commencer ou recommencer une activité qui vous plaît sans penser à votre conjoint.
  • Mettre en place un rituel d’affirmations positives vous concernant.

Je vous laisse choisir ! Mais, n’oubliez pas, c’est seulement par l’action que vous pourrez vaincre votre peur de l’abandon. C’est la seule façon possible de sortir de la dépendance affective.

Bibliographie des meilleurs livres à ce sujet (cliquez dessus pour en savoir plus) !