Changez vos croyances pour vaincre la dépendance affective !

5 réponses

  1. Champpi dit :

    Bonjour
    Merci pour cet outil je suis en pleine rupture amoureuse j ai deux enfants j au certainemelnt des croyances erronée liés a mon enfance issue d une famille nombreuse étant l aînée des filles j ai pu développer l impression que ma maman m aimait moins que ma sœurs ou cette impression d être mal aimée de mettre la barre trop haut et aussi j ai un manque de confiance en moi évident

    • Alexandre dit :

      Bonjour,

      En effet, les familles nombreuses entrainent souvent des croyances de ce genre. Être l’ainé entraine des responsabilités, parfois inconsciente, vis-à-vis des plus jeunes et nous pousse souvent à faire de notre mieux, en nous mettant une certaine pression.

      C’est une piste à explorer en tout cas.

  2. Melodie dit :

    Alors moi j’ai une croyance étrange qui est que si la personne ne me contacte pas c’est qu’elle ne m’aime pas.. car je suis très auditive et je me projette chez l’autre.. C’est vraiment débile je trouve lol Alors que la personne peut être occupé et faire ses activités tout simplement.. mais je prend ça émotionnellement pour un acte d’abandon.

    • Alexandre dit :

      C’est souvent quelque chose qui arrive avec la dépendance affective (et pas que ça d’ailleurs). Les gens sont énormément occupé (surtout à notre époque) et dans la plupart des cas, les personnes ne nous abandonnent pas, elles font juste leur petite vie.

      C’est important d’en avoir conscience comme c’est le cas pour vous, mais, ce n’est pas non plus facile de se détacher de cette pensée qui nous fait croire à un abandon.

      Il suffit même, parfois, de leur dire qu’on aimerais un peu plus de contact de leur part pour être satisfait.

    • Nicolas dit :

      Bonjour,
      Cela fait quelques semaines que j’ai mis un nom sur un mal etre profond que je ressens depuis plus de 10 ans…il s agit de la dependance affective. J avais conscience de ma peur d etre abandonnė mais je tournais autour du pot. Apres cet enorme declic j ai cpmmencė a me documenter (le livre de catherine Dupont est tres bien fait pour faire un premier pas dans ce domaine et degrossir les processus mentaux )Par le biais de mes recherches j ai reussi a connaitre les raisons et les causes de cet etat de fait… manque d encouragement et de valorisation dans mon enfance…deces de mon pere a mes 20 ans..divorce a 30…etc etc. J ai donc entrepris des recherches plus poussėes sur le fonctionnement du cerveau ( conscient subconscient autosuggestion etc etc) afin de reellement mettre les mains sur le gouvernail de mon embarcation. Je prends conscience au fur et a mesure que j ai une forme de dependance affective tres forte. J’ ai 40 ans et je ne sais pas encore ce que  » vivre pour soi » veut reellement dire, mon « reflex » mental est de vivre pour ou au travers des autres.
      Je vous ecris pour d une part apporter mon temoignage (c est un temoignage comme celui ci qui m a fait declic) et d autre part pour recolter toutes les pistes ou temoignages qui pourrait m aider a passer des etapes que je commence a entrevoir…mais qui sont encore confuses.
      Un enorme merci par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *